Si vous utilisez en classe les lettres rugueuses et un alphabet mobile, deux matériels Montessori très pertinents, comment faire un choix entre les trois écritures ? 

Céline Alvarez a publié récemment plusieurs vidéos sur la lecture et l’écriture. Dans la dernière vidéo, elle explique pourquoi elle a choisi les lettres en capitale. Elle avance l’argument que dans l’environnement quotidien des enfants, les lettres en capitales sont plus présentes. 

En effet, les noms des magasins dans la rue sont souvent en capitales mais j’ai observé le centre-ville d’Annecy pendant mes vacances, et j’ai constaté que l’écriture en script est très présente aussi. 

Et même s’il est vrai que les enfants lisent les mots autour d’eux dans la rue, je pense qu’il est préférable de soutenir leur entrée dans la lecture avec des petits messages personnalisés et des livres de qualité.

Sur les petits messages, on choisit notre écriture et dans les livres, les lettres sont la plupart du temps en script. 

Je ne vais pas pour autant vous conseiller de choisir des lettres rugueuses et un alphabet mobile en script. 

Pourquoi ? 

Je m’appuie sur les travaux de recherche de Julia Volkman, éducatrice Montessori, docteur en neurosciences et enseignante à l’université d’Harvard. 

Je vous copie le lien de son article en anglais : 

https://www.maitrilearning.com/blogs/montessori-pedagogy/which-font-manuscript-italic-or-cursive

Et voici ma traduction en français : 

« Lorsque nous commençons notre propre classe de primaire (de 3 à 6 ans et plus), nous devons prendre une décision concernant nos lettres rugueuses et notre alphabet mobile : quelle police choisir ? Mais, beaucoup d’entre nous héritent d’une classe et doivent utiliser la police dont ils disposent. Ou bien, nous devons suivre la culture de notre école pour qu’il y ait une cohérence d’une classe à l’autre. Quoi qu’il en soit, c’est un sujet que les éducateurs Montessori considèrent avec attention.

Malheureusement, je n’ai pas été en mesure de trouver des études spécifiques et convaincantes qui répondent directement à la question de savoir quelle police est préférable. C’est pourquoi Maitri Learning propose ses alphabets mobiles dans les trois polices couramment utilisées pour les lettres rugueuses. 

La question de la police de caractères a toutefois trouvé une réponse indirecte. 

Stanislas Dehaene, le neuroscientifique qui a écrit “Reading in the Brain”, s’est penché sur cette question. Ses recherches, ainsi que d’autres recherches par IRM, démontrent que l’écriture cursive fait appel à des parties du cerveau différentes de celles de l’écriture en script- les parties impliquées dans les gestes. Ainsi, si nous enseignons les lettres rugueuses en lettres cursives , nous établissons un lien entre la zone gestuelle du cerveau des enfants (une partie essentielle du réseau de lecture) et leur zone visuelle de la forme des mots. Du point de vue du réseau neuronal, cela peut être très bénéfique.

C’est pourquoi j’opterais pour la cursive. La cursive est plus facile à écrire au niveau des mots que le script ou la capitale parce que vous n’avez pas à lever votre stylo encore et encore (ce qui ajoute une difficulté supplémentaire). Elle permet également de clarifier la segmentation, les lettres qui vont ensemble sont physiquement connectées les unes aux autres. Cette connexion physique des lettres peut également aider à aligner les lettres sur les lignes.

Mais parfois, nous avons un élève qui ne semble pas capable d’écrire des lettres en cursive. Si cela vous est arrivé, plutôt que de remettre en question la police, je me tournerais vers votre travail de préparation à l’écriture manuscrite.

Les mains de l’enfant sont-elles assez fortes grâce aux activités de vie pratique ? L’enfant a-t-il régulièrement tracé avec ses doigts le cabinet de géométrie ? L’enfant est-il minutieux lorsqu’il trace avec son bâton le cabinet de botanique ? Est-il précis et habile avec les formes à dessins ? Écrit-il ses créations d’alphabet mobile sur les tableaux noirs ? Lui a-t-on donné un crayon trop tôt ? Il existe de nombreuses activités précises auxquelles nous invitons les enfants afin qu’ils puissent préparer leur main au crayon. Regardez dans vos notes de planification et d’observation pour vous assurer que leur préparation était vraiment complète. Si ce n’est pas le cas, il suffit de revenir en arrière et de combler les lacunes.

Au moment de la lecture, écrivez à la main vos étiquettes de boîtes d’objets phonétiques en cursive mais ensuite, croyez-le ou non, vous pouvez utiliser le script pour vos étiquettes préparées. Les enfants peuvent généralement faire ce “saut” vers la lecture d’une nouvelle police sans aucune préparation directe. À partir de ce moment, vous pouvez faire votre travail de lecture en script, mais tout votre travail d’écriture reste en cursive. Cette approche permet aux enfants d’être “bilingues” en lisant les deux polices de caractères que l’anglais requiert.

Montessori a enseigné que lorsque la préparation adéquate est faite, les enfants “découvrent” spontanément qu’ils peuvent écrire. À la Maison des Enfants, il est de notre devoir de fournir toutes les causes et conditions qui libéreront les enfants de l’écriture, mais nous ne leur apprenons jamais directement à écrire. Cette préparation indirecte peut être assez difficile pour nous adultes. Notre culture, en particulier, est accablée par une pression énorme pour tout enseigner directement et pour s’assurer que les enfants “performent” en fonction de leur âge. Cette attitude culturelle a criminellement réduit le merveilleux mystère de l’enfance à une liste de contrôle. 

Vos observations scientifiques des enfants peuvent être utiles à cet égard. Regardez attentivement leurs mains pendant qu’ils font toutes sortes d’activités. Regardez si tout leur corps est impliqué dans le tracé des lettres cursives. Observez les preuves d’un amour de la langue et d’une appréciation du mot écrit à la main. Si vos observations confirment que la préparation adéquate a été faite, attendez. À un moment donné, les enfants communiqueront sans rien dire du tout – ils découvriront qu’ils peuvent écrire. Et alors, personne ne pourra les arrêter. »

J’aurai l’immense honneur d’interviewer Julia Volkman fin août sur mon podcast : Pour un plein épanouissement affectif et cognitif : https://montessori-apprendreautrement.com/podcast/

Pour approfondir ce sujet passionnant : langage-écriture-lecture, je vous invite à participer à une des prochaines sessions de formation en présentiel. Plus d’infos ici : https://montessori-apprendreautrement.com/formations-adultes/